Le contre-jour en photographie de portrait

En photographie, la lumière est l’ingrédient principal pour réussir nos photos. Plusieurs types et qualités de lumières existent, selon l’orientation de notre source lumineuse.
On pourra avoir une lumière directe ou indirecte, une lumière douce ou dure, une lumière tamisée… et le contre-jour.

Le contre-jour c’est tout simplement le fait d’avoir la source principale de lumière derrière notre sujet. En général, cette source lumineuse est le soleil. Par conséquent, votre sujet sera éclairé par derrière, et sera donc dans l’ombre. Ce type de lumière offre de très nombreux avantages pour mettre en valeur notre sujet, et des techniques existent pour réussir une bonne exposition dans ces conditions.

 

Pourquoi photographier à contre-jour ? 

Comme je le disais précédemment, le contre-jour offre de nombreux avantages pour mettre en valeur notre sujet. J’utilise personnellement le contre-jour pour 90% de mes photos et surtout lorsque je photographie des portraits. 

Les ombres : Lorsqu’on commence la photographie, le premier réflexe est de placer notre sujet face au soleil. On se retrouve alors avec une lumière très dure sur le visage de notre sujet. Celui-ci est ébloui par le soleil et a souvent les yeux plissés ou même fermés.
De plus, le soleil étant souvent haut dans le ciel, cela va créer des ombres sous les yeux comme des cernes et donner un aspect fatigué à notre sujet. L’ensemble de ces ombres vont être également très marquées, sous les yeux, sous le nez, dans le cou… 

En contre-jour, l’ensemble de notre sujet est dans l’ombre. Aussi, nous n’aurons donc plus ces ombres disgracieuses vu en lumière directe. Par conséquent, cela va adoucir tous les traits de notre sujet et le mettre bien plus en valeur.

 

Détacher notre sujet du fond : En règle général, lorsqu’on photographie un sujet comme un portrait ou un animal, on souhaite détacher ce sujet de notre fond pour le faire ressortir dans l’image et le mettre en avant. On va donc souvent utiliser une profondeur de champs réduite pour flouter le fond. Le contre-jour va aussi nous permettre de détacher notre sujet. Éclairé par l’arrière, la lumière va en effet créer un contour lumineux (rimlight) autour de notre sujet. Cet effet, que je trouve très joli va permettre de faire ressortir notre sujet sur l’arrière-plan.

On distingue bien la rimlight qui vient éclairer les contours de nos sujets, notamment dans les cheveux.

 

 

Mise en application

Mais si je shoot à contre-jour, mon sujet sera tout noir ?
Cette question revient très souvent. Très souvent, notre appareil utilise le mode de mesure évaluative (ou matricielle). Ce mode de mesure va mesurer la lumière qui arrive sur l’ensemble de notre capteur pour trouver le réglage qui permettra d’avoir une bonne exposition sur l’ensemble de l’image. A contre-jour le contraste entre les zones lumineuses et les zones d’ombres est très marqué. Aussi, malgré les capacités de notre appareil photo, les hautes-lumières seront très (trop) lumineuses, et les basses lumières trop sombres.

Le ciel en haut de l’image est sur-exposé (cramé). Heureusement, pour cette photo, la montagne, également à contre-jour,  créée mon fond qui est alors bien exposé.

 

 

Utiliser le mode de mesure Spot 

Le mode de mesure spot va mesurer la lumière uniquement sur une zone de l’image : chez Canon c’est le point central, chez les autres marques, ça sera sur le collimateur sélectionné. Il calculera ainsi la bonne exposition sur ce point précis sans tenir compte du reste de l’image. Ainsi, dans le cas de notre photographie à contre-jour, si on fait la mesure sur notre sujet (dans l’ombre) celui-ci sera bien exposé alors que le reste de l’image sera cramée (trop lumineuse). A l’inverse, si on fait la mesure sur le fond, celui ci sera bien exposé et notre sujet totalement dans l’ombre (effet silhouette).

Pour cette photo, j’ai choisi de bien exposé le fond, beaucoup plus lumineux que mon sujet. Ce dernier se retrouve dans l’ombre et est sous-exposé.

 

Les réglages de l’appareil 

Je ne pourrais pas vous donner un réglage précis pour réussir votre photo à contre-jour. En effet ces réglages sont dépendants de la quantité de lumière et de l’effet que vous souhaitez obtenir.
En portrait, on va cependant favoriser une grande ouverture (F/1.4 ou F2.8 par exemple) pour obtenir une petite profondeur de champs qui va permettre de flouter le fond et faire ressortir le sujet. A vous d’ajuster la vitesse d’obturation en fonction. Attention, comme toujours, à faire attention que cette vitesse ne soit pas trop lente, au risque d’avoir du flou de bougé. Si c’est le cas vous pourrez augmenter votre sensibilité ISO : 100ISO → 400ISO par exemple. 

 

Le flare

Très souvent, lorsque la lumière rentre directement dans l’appareil ou même lorsqu’elle est un peu en biais, des flares apparaissent. Ces flares sont des points lumineux, parfois colorés qui peuvent venir perturber votre photo. Ceci peut être voulu, mais si vous ne souhaitez pas avoir de flare, utilisez le pare-soleil de votre objectif. 

Les flares peuvent parfois donner de très jolis résulats.

 

Quelques astuces

 

Avoir un fond bien exposé

Très souvent, lorsqu’on photographie à contre-jour, notre fond devient alors surexposé. Pour éviter cela, j’utilise une technique très pratique : je choisis d’avoir un fond également à contre jour ! Je vais donc faire en sorte qu’il y ai par exemple une colline, un mur, une haie… derrière mon sujet. Ce fond, également à contre jour, sera donc bien exposé, comme mon sujet, tout en gardant les bénéfices du contre-jour.
Vous pouvez également photographier en plongé (vers le bas) pour éviter d’avoir trop de ciel dans votre image.

J’ai placé Marion devant des hautes herbes pour que l’ensemble de l’image soit bien exposée. Aussi, le soleil est masqué par des arbres dans le fond, ce qui donne une lumière très douce.

 

Compenser le contraste entre les hautes lumières et les basses lumières.


Nous avons vu précédemment que l’appareil photo ne peut pas “bien”exposer les hautes lumières et les basses lumières en même temps. Pour compenser ce contraste important, nous pouvons apporter de la lumière sur notre sujet. 

Avec un réflecteur : le réflecteur est une surface réfléchissante qui va venir réfléchir la lumière et éclairer notre sujet. Il existe de nombreux réflecteur pas très cher sur internet, mais vous pouvez aussi utiliser une plaque de polystyrène blanche, une couverture de survie… Si votre sujet est proche de vous, un teeshirt blanc peut aussi apporter un peu de lumière !
Pour réfléchir la lumière, vous pouvez aussi vous servir des éléments qui vous entourent : un mur ou un sol clair va réfléchir la lumière vers votre sujet.
Attention si cet élément (ou votre réflecteur) est coloré, la lumière réfléchie sera teintée par cette couleur et votre sujet deviendra de la même couleur !

 

Ici j’ai utilisé un réflecteur pour éclairé le visage de Maylis. Le réflecteur va aussi créer un reflet dans l’œil (catch light) qui va donné un éclat que j’aime beaucoup dans le regard.

 

Avec un flash : le flash va permettre de compenser la différence de luminosité entre le fond et le sujet en venant éclairer ce dernier. Cependant, maîtriser le flash n’est pas évident et je déconseille fortement d’utiliser le flash intégré à votre appareil photo qui n’offre pas du tout une lumière flatteuse. Le mieux reste d’utiliser un flash type “cobra” et de pouvoir le déporter. Préférez utiliser les techniques citées précédemment pour réussir vos photos à contre-jour.

Pour cette photo j’ai utilisé un flash déporté avec une boite à lumière pour faire ressortir Andréa sur le fond. 

 

J’apprécie énormément la lumière à contre-jour, qui peut donner des résultats incroyables et différents à toute heure de la journée.

No Comments
Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.